Skip to content

Pensif

19 août 2016

D’aucun se demande régulièrement à quoi peut bien servir (si elle doit servir à quelque chose ???) l’étude sérieuse des textes souvent obscurs et toujours ardus qu’on étiquette avec la bassesse habituelle … philosophie. La même phrase eut pu être écrite à propos de la poésie, autre de mes dadas. La question comme dirait N. est-elle sérieuse et légitime? Que nenni. Et nulle explication ne suivra ce hululement chevalin au fond de la nuit.

Tout pensif devant l’écritoire, j’ose affirmer que la philosophie et son étude, que la pensée et son activité plurielle et labyrinthique ne servent qu’à une seule personne, le penseur lui-même car lui seul au contraire des utilisateurs innombrables de toutes les panoplies utilitaires ou moralinatrices, lui seul donc, perdu dans l’océan de bêtises qu’il brasse sans que cela mousse, lui seul donc cherche la réponse à une seule question bien tordue, bien filandreuse: Y-A-T-IL UNE SEULE PENSEE, RIEN QU’UNE SEULE QUI NE SOIT QUE DE MOI? RIEN QUE DE MOI, QUE PERSONNE JAMAIS N’AIT PENSEE?

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :