Skip to content

Spectacle débordant.

6 avril 2015

Le spectacle de Debord est en fait un feu d’artifice permanent. Il subjugue, ébloui, musèle la pensée. On entend des: Oh la belle bleue émus. On voudrait que cela dure toujours. On est déçu que cela finisse. On entend des: Vivement le prochain. L’été nombre de communes réjouissent les touristes de ces distractions de feu et de bruit. Jouissance éphémère qu’il faut renouveler chaque semaine pour les nouveaux. Le monde est un vaste feu d’artifice d’artéfacts divers et chatoyants. Jeux du cirque et publicités font des corps eux-mêmes des feux de bengale. La planète est un magasin de farces et attrapes, de pétards et de masques rigolos. Les corps brûlent dans des feux de joie et valent à peine le pétrole pour les enflammer.

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :