Skip to content

De visu

25 août 2013

Secret, qui se montre et se cache
D’un seul mouvement érotique.
Sans cet étalage pornographique
De la lumière crue, vile monnaie.
Vérité dite et sur-dite, à tous
Mais entrelignée d’un entrelacs
De textes cloches, se répondant
Vue par certains vifs seulement.
Falaise, gouffre, puis sans fond
Caverne infinie, pièges contournés
Par la cordée touristique bronzée
Ignorante, aveugle et sourde.

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :